Le GCS esanté Poitou-Charentes rend compte de l’avancée des projets de télémédecine dans la région dans sa lettre d’information de mai 2015.

Le GCS a participé en 2014 à l’initiation de la télédialyse dans la région avec le projet de l’AURA Poitou-Charentes.

En 2015, plusieurs projets médicaux de territoire font l’objet d’une concertation et d’un cadrage dans lequel la télémédecine prendra toute sa place.

Un projet de Télé-AVC et un projet de télémédecine pour la santé des détenus devraient être initiés cette année. Ces deux thèmes avaient été identifiés comme prioritaires par la stratégie nationale de déploiement de la télémédecine en France en 2011.

Ainsi, « dans le cadre de la prise en charge de l’AVC, et à la suite de réexions menées avec le groupe de travail régional et l’ARS, la télémédecine apparait comme un support d’amélioration et en particulier d’augmentation du nombre de thrombolyses. Une fois l’option technique choisie, l’activité de télé AVC se mettra progressivement en place sur la région en commençant par le binôme CHU (avec son UNV) et le Groupe Hospitalier Nord Vienne ».

« En parallèle, une étude est en cours dans le cadre de la prise en charge de la santé des détenus. Là aussi, l’activité de télémédecine (télé consultation) est envisagée, dans un premier temps, entre l’Unité Sanitaire du Centre de détention de Bédenac, le Centre Hospitalier de Jonzac et Mélioris Le Grand Feu, établissement SSR à Niort ».

Enfin, une activité de téléexpertise pour le dépistage de la rétinopathie diabétique dans la Vienne (Centre de Soins de Lussac-Les-Châteaux) vient de démarrer.

Le GCS reviendra dans l’année sur l’avancement de ces différents projets.