7c1f631007

La télémédecine en EHPAD est un sujet d’importance concernant la régulation médicale en urgcence ou dans le cadre de consultations programmées. 

IMG_4128

La région Nouvelle Aquitaine est particulièrement en avance sur le sujet de la télémédecine en EHPAD avec une activité menée depuis plusieurs années au CHU de Bordeaux. De nombreuses communications scientifiques ont été réalisées pour montrer la faisabilité, l’efficacité, et l’impact de la pratique sur la prise en charge des personnes résidents en EHPAD. Le Ministère de la Santé a par ailleurs accordé un financement pour un projet de recherche conséquent à l’équipe du Pr Nathalie Salles pour démontrer de façon plus conséquente l’impact de la télémédecine en EHPAD.

Fin 2016, 500 téléconsultations avaient été réalisées dans le cadre de  ce programme (Article du 4 Octobre 2016). En quelques mois, le nombre de téléconsultations réalisées avec les EHPAD est désormais de 1000 en Juin 2017.

« Ces résultats sont un réel succès et s’expliquent par des besoins exponentiels en actes de télémédecine dans les 50 EHPAD équipés à ce jour en Gironde et Dordogne, mais également par les efforts constants consentis par les équipes du CHU de Bordeaux pour une organisation de l’offre de soins spécialisé en télémédecine toujours plus innovante ».

Ce fort développement de l’usage de la télémédecine a également permis le lancement de 3 nouveaux centres experts début 2017 sur des thèmes dédiés (psychiatrie et plaies vasculaires), répondant ainsi aux besoins des EHPAD opérationnellement soutenus via l’accompagnement du GCS TSA. Désormais, plus de 70 téléconsultations mensuelles sont réalisées au CHU de Bordeaux.

La télémédecine se révèle donc pour les EHPAD mais également pour les établissements de santé une réelle opportunité pour :

  • L’amélioration du parcours de soins et de la qualité de vie des patients âgés (moins de transports itératifs, une durée moyenne de séjour plus courte de part le suivi possible en télémédecine au sein de l’EHPAD).
  • Une plus grande qualité des consultations de part des échanges de données beaucoup plus complets qu’en consultation traditionnelle
  • Le soin en EHPAD par le développement des compétences des soignants qui se sentent aussi de fait moins isolés